Vos questions autour de la piscine hors sol




I- Une piscine hors sol, combien ça coûte ?

II- La législation encadrant les piscines hors sol

III- Piscine hors sol, comment réussir son entretien ?

IV- Comment bien installer sa piscine hors sol ?

V- Quand la décoration vous réconcilie avec la piscine hors sol

VI- L’hiver sera dur pour votre piscine hors sol ?

Une piscine hors sol, combien ça coûte ?

C’est une question que tout le monde se pose. Le prix est devenu l’élément déterminant dans l’achat d’une piscine, même s’il faut aussi prendre en compte la qualité du produit. Comment trouver la perle rare ? A quel prix obtiendrez-vous votre piscine hors sol ? Les experts de votrepiscine.fr vous répondent.

Différents modèles à différents prix

Une fois n’est pas coutume, le prix d’une piscine varie énormément en fonction du type, de la qualité des matériaux, de la taille mais aussi de ses fonctionnalités. En effet, entre une piscine gonflable et une piscine en bois, vous ne paierez pas le même prix. Cependant, cela restera toujours moins cher qu’une piscine creusée.
Ainsi, si votre choix se porte sur une piscine gonflable, pour vos enfants, sachez qu’à partir de 100€ vous trouverez facilement votre bonheur. Dans le même style, mais un peu plus évolué, la piscine autoportante, affiche un prix aux alentours de 1000€. Cependant ces modèles de piscine ne sont pas forcément esthétiques et si vous souhaitez une piscine plus évoluée, vous aurez la possibilité d’opter pour une piscine en bois. Son prix varie entre 2 000 à plus de 10 000 € en fonction de la qualité de son bois, mais aussi de ses formes et éventuelles options.

Un entretien qui a un coût

Afin de savoir réellement combien coûte une piscine hors sol, il est essentiel de prendre en compte les dépenses que vous devrez faire après avoir acheté votre piscine. De ce fait, vous aurez principalement des dépenses à effectuer pour l’entretien. Les coûts varient en fonction de l’utilisation que vous comptez faire de votre piscine. Comptez entre 200 et 300 € en fonction des traitements que vous effectuerez. Mais d’autres coûts pourront être à ajouter si vous désirez acheter des accessoires, améliorer votre filtration ou autre.

Faites des économies

Le marché de l’occasion n’arrête pas de progresser et intègre aujourd’hui une multitude de modèles de piscine. Il est tentant de payer moins cher une piscine hors sol, mais vous devez faire extrêmement attention si votre choix se porte sur une piscine d’occasion. En effet, étant démontable, ce type de piscine, avec un manque d’entretien, peut rapidement se détériorer. Alors en occasion ou neuve ? Nous vous conseillons de surveiller les promotions chez les fabricants de piscine, qui n’hésitent pas à proposer des prix avantageux à l’arrivée de l’été. Ces promotions concernent principalement les fins de gammes, ou de stocks, et sont une belle alternative pour vous, si vous souhaitez réaliser des économies.

La législation encadrant les piscines hors sol

Lors de la pose ou de la construction d’une piscine, il y a des règles à respecter. Quelles sont-elles ? Les piscines hors sol sont-elles concernées par toutes les législations encadrant les piscines ? Votrepiscine.fr vous éclaire sur un sujet souvent délicat.

Faut-il déclarer sa piscine hors sol avant de l’installer ?

Il existe une législation autour des piscines qui spécifie qu’en fonction de certains critères, une déclaration préalable ou l’obtention d’un permis de construire doivent être soumis avant toute construction. Mais alors, la piscine hors sol est-elle concernée ? La loi est très clair sur ce point : les piscines hors sol dont « la surface de bassin est inférieure à 20m², d’une hauteur de parois inférieure à 1 mètre et dont la distance avec les limites de propriété est de 3 mètres » ne sont pas soumises à déclaration.

Une piscine dispensée de réglementation, mais…

Si votre piscine hors sol dépasse l’un des 3 points énoncés précédemment, elle sera soumise à déclaration. Autre élément à prendre en compte, si vous avez dans l’idée de rajouter un abri de piscine, méfiez-vous de la législation qui l’encadre. En effet, selon les points suivants, la législation diffère :

  • Si vous décidez d’installer un abri démontable et non permanent, vous ne serez ni soumis à déclaration ni à l’obtention d’un permis de construire.
  • Si, par contre, vous désirez installer un abri de piscine dont la hauteur est supérieure à 1.80m, vous serez dans la nécessité de faire une demande de permis de construire.

Attention : Le plan d’occupation des sols (P.O.S), propre à chaque mairie, peut modifier les règles du Code de l’Urbanisme. Ainsi, renseignez-vous dans votre mairie pour vous assurer qu’il n’y a pas de clauses spécifiques.

Quelle sécurité pour votre piscine hors sol ?

La loi du 03 janvier 2003, qui oblige les piscines à posséder l’un des 4 moyens de sécurité suivant : alarme, abris, barrières ou volets, ne concerne pas les piscines hors sol. Ainsi, vous n’êtes pas dans l’obligation de mettre en place un dispositif de sécurité. Cependant, afin de vous prémunir contre d’éventuels problèmes, vous devez sécuriser votre bassin, soit en intégrant tout de même un des dispositifs cité au-dessus, soit en sécurisant l’accès à la piscine. Il est essentiel de respecter certaines règles :

  • Ne jamais laisser un enfant sans surveillance.
  • Toujours équipez les jeunes enfants de brassards.
  • Interdire l’accès à la piscine sans présence d’un adulte.

Piscine hors sol, comment réussir son entretien ?

Dès lors que vous possédez une piscine, vous devez l’entretenir régulièrement. Qu’en est –il pour les piscines hors sol ? Bénéficient-elles d’un entretien particulier ? Quels sont les gestes à effectuer pour garder une eau propre tout au long de l’été ? Votrepiscine.fr vous en dit plus sur l’entretien des piscines hors sol.

Un entretien quotidien s’impose

Les piscines hors sol ont un volume d’eau généralement inférieur aux piscines enterrées, ce qui accentue les pollutions de l’eau. Deuxièmement, le soleil a plus d’impact sur les piscines hors sol car celles-ci possèdent des parois qui sont exposées directement. Tout ceci accentue les risques de pollutions et de prolifération des algues. Pour pallier à ce phénomène, vous devrez effectuer des gestes simples mais réguliers.

Des étapes à ne pas négliger

  • Nettoyer les impuretés qui se fixent au fond de votre piscine hors sol. Tous les jours, vous aurez des feuilles, des petites saletés, des insectes, qui atterriront dans votre bassin. Pour ne pas que les saletés s’incrustent, passez votre épuisette tous les matins à la surface de l’eau. Vous pouvez également passez le balai brosse au fond de la piscine pour les enlever. Si vous avez la possibilité de prendre un robot de piscine, faites-le.
  • Vérifiez bien, si votre piscine hors sol est équipée d’un système de filtration, que celui-ci est régulièrement vidé, pour ne pas l’obstruer. Les équipements de piscine sont obligatoirement fournis avec leur notice, pensez donc à la lire avant toute utilisation.

Le traitement chimique, c’est pas automatique

L’étape du traitement chimique est une étape obligatoire si vous voulez que votre piscine hors sol reste propre. Cependant, la mise en place de traitement chimique dans une piscine n’est pas à prendre à la légère et doit être faite de manière précise. Ainsi, vérifiez chaque semaine votre pH, celui-ci doit se situer entre 7.2 et 7.6 pour être optimal. S’il est en dessous de 7.2, ajoutez un correcteur de pH+ pour le remettre à niveau. Par opposition, s’il est au-dessus de 7.6, ajoutez un correcteur de pH-.

Luttez contre les bactéries

Une piscine hors sol sans aucun traitement chimique, c’est impossible. La seule piscine qui ne nécessite aucun traitement chimique c’est la piscine naturelle. Pour garder une eau désinfectée et totalement propre, en plus de l’analyse du pH, vous devez mettre en place un désinfectant, que ce soit le chlore, le brome, le phmb ou encore l’oxygène actif. Tout comme le pH, il est essentiel de faire des tests toutes les semaines et d’ajuster l’eau de votre piscine en fonction des résultats.

Conseil : Lire la notice avant de choisir une méthode de traitement, car certains revêtements de piscine sont plus sensibles que d’autres.

Comment bien installer sa piscine hors sol ?

L’étape est parfois redoutée, l’installation d’une piscine hors sol, quel qu’elle soit, peut effrayer. Et pourtant, des conseils simples vous permettront d’y arriver sans difficultés. L’équipe de votrepiscine.fr vous en dit plus sur l’installation d’une piscine hors sol.

Une préparation encore plus importante que l’installation

Le tout premier point à prendre en compte est l’emplacement de votre piscine. Cela peut paraitre tout bête, sauf que c’est l’élément qui déterminera la suite des opérations. En effet, dans le cas de certaines piscines hors sol, une fois posées, il sera très difficile de les déplacer. Ainsi, veillez à bien choisir un endroit ensoleillé, protégé par le vent. Votre terrain devra être plat, s’il ne l’est pas, vous devrez le rendre stable. Ensuite, idéalement, surtout pour les piscines en bois ou en acier, la meilleure option est de couler une chape de béton. N’oubliez pas de mettre une bâche en dessous de votre piscine avant de la poser pour la protéger.

Ne vous dégonflez pas pour installer votre piscine souple

Les piscines souples sont les plus faciles à installer. Sont concernées les piscines gonflables, mais aussi les piscines autoportantes ainsi que les piscines tubulaires. Pour ce type de piscine hors sol, il suffira juste de suivre la notice d’installation. En ce qui concerne la pose, veuillez à posséder un sol plat, comme il est dit dans le précédent paragraphe. Cependant, ces modèles de piscine ne nécessitent pas forcément la pose d’une chape. Il suffit d’aplanir votre sol, d’enlever d’éventuels cailloux puis de de rajouter une couche de sable par-dessus. Posez une bâche sur le sol puis vous n’aurez plus qu’à gonfler votre piscine et installer vos accessoires dessus. En moyenne, une à deux heures d’installation sont largement suffisantes pour ces piscines hors sol.

Un montage classique pour une piscine en kit ?

Si le montage d’une piscine en bois peut faire peur, il n’y a pourtant aucune inquiétude à avoir. Le kit de piscine hors sol sera accompagné d’une notice ainsi que d’un dvd de montage, dans la plupart des cas. Après avoir réalisé un terrassement, en n’oubliant pas de bien stabiliser votre sol (soit avec une chape soit avec du sable) vous pourrez commencer le montage. Posez vos lames de bois, rangée par rangée en les emboitant correctement puis en fixant les autres lames qui viennent former la paroi, à l’aide d’un maillet. Il ne vous restera plus qu’à fixer le rail permettant d’intégrer le liner. Une fois la vérification de votre installation finie, il ne restera plus qu’à remplir votre piscine. Ce montage nécessite une à deux journées en fonction du nombre de personnes attelées à l’installation.

Comment réaliser un montage d’acier ?

Tout comme la préparation de la piscine en bois, le terrassement pour une piscine acier sera le même. Cette piscine se compose de la manière suivante : un châssis ainsi que des poteaux soutiennent de grands panneaux modulaires. Commencez tout d’abord par insérer les panneaux dans la structure, puis boulonnez bien le tout afin que rien ne bouge. Il ne reste plus alors qu’à rajouter le liner puis vérifier la construction. Comptez encore une fois un à deux jours de montage.

Quand la décoration vous réconcilie avec la piscine hors sol

« Une piscine hors sol, ce n’est pas esthétique ». C’est ce que l’on pouvait écouter il y a encore quelques années. Et vous, qu’en pensez-vous ? Nous allons vous montrer qu’en peu de temps les piscines hors sol sont devenues des éléments de décoration à part entière.

Une décoration personnalisable pour votre piscine hors sol

Décorer sa piscine hors sol, son environnement, est très différent de la décoration que vous auriez pu faire sur une piscine enterrée. Pour cause, ce type de piscine émerge du sol, créant un bassin surélevé qui n’est pas simple à associer avec une terrasse par exemple. Malgré cela, vous allez pouvoir personnaliser cet espace comme bon vous semble.

Piscine hors sol, comme à la plage ?

Le moyen de décoration le plus répandu, pour les piscines hors sol, consiste à construire une plage de piscine. Comment ça marche ? Vous englobez votre piscine avec une terrasse, surélevée, généralement en bois, pour créer un espace de vie en élargissant les contours de la piscine. Vous pouvez utiliser toutes les formes, tous les matériaux, même si, à la rédaction, nous avons une préférence pour les plages en bois. Ce matériau amène un charme incontesté à votre habitation, et s’intègre parfaitement à tout type de jardin, par son aspect naturel. Privilégiez cependant un bois traité, par autoclave par exemple, qui comportera des rainures, permettant de ne pas glisser.

Une terrasse accolée à votre piscine hors sol

Si vous ne pouvez pas construire une plage de piscine, pour différentes raisons, que ce soit un problème de place, ou alors pour un choix plus personnel, vous pouvez envisager d’installer une terrasse qui sera juxtaposée à votre piscine hors sol. Ainsi, elle ne touchera qu’une partie de la piscine, et sera plus simple et rapide à mettre en place. Le principe reste cependant le même que pour une plage de piscine, c’est-à-dire que cette terrasse élargira les contours d’une partie de votre piscine, et se déclinera en différents matériaux : bois, ciment ou encore une structure en poudre de marbre.

Une décoration 100% maison

Il est aussi possible de décorer votre piscine hors sol sans aucune plage ni terrasse, mais avec des végétaux et des éléments de décoration naturels. Ainsi, si vous souhaitez intégrer une piscine hors sol, en bois, à votre jardin, quoi de mieux, pour rester dans un univers naturel, que de l’entourer de végétaux, d’arbustes, qui seront du plus bel effet. Veillez cependant à laisser une distance d’au moins 7 mètres entre votre piscine et vos arbres, pour ne pas avoir trop de feuilles dans votre bassin.

Couleur, lumière, action…

En plus des éléments de décoration extérieurs, que nous venons d’expliquer précédemment, d’autres touches de décoration peuvent sublimer votre piscine hors sol, par exemple, avec le rajout de lumières. Que ce soit dans votre bassin ou même à l’extérieur, sous forme de spot, les lumières viendront rajouter énormément de charme à votre bassin, la nuit tombée. De plus, vous pouvez choisir la couleur de votre eau, en choisissant un liner bleu, vert, gris ou autre. En fonction de votre environnement, vous pourrez ainsi fondre votre piscine avec la décoration du jardin.

L’hiver sera dur pour votre piscine hors sol ?

Certaines piscines hors sol, comme les piscines en bois, ou celles en kit, passerons l’hiver dehors. Mais alors, comment être sûr de retrouver sa piscine le printemps venu, dans le même état que l’année précédente ? Quels sont les gestes à faire ? Votrepiscine.fr vous éclaire sur un sujet important.

Une piscine qui passe l’hiver au chaud

L’hivernage est une étape très redoutée par tous les possesseurs de piscine. Pourquoi ? Car on a toujours peur de peiner à la remettre en route lors des premiers beaux jours du printemps, peur aussi de retrouver sa piscine pleine d’algues vertes. Malheureusement, ces problèmes n’épargneront pas les piscines hors sol. Généralement, un hivernage s’effectue dès lors que les températures extérieures se rapprochent de 10 °C. Si vous ne pouvez pas ranger votre piscine, si vous comptez la laisser dehors, vous devrez suivre les gestes prodigués ci-dessous.

Hivernage, protégez votre piscine des éléments extérieurs

Afin de réaliser un hivernage de qualité, nous vous recommandons de suivre les étapes qui suivent :

  • Vérifiez, une fois la période de baignade finie, que l’eau de votre piscine hors sol possède un bon équilibre chimique (contrôle du pH ainsi que de la dureté de l’eau) et rectifiez-le si nécessaire.
  • Pensez à retirer ensuite tous vos équipements, et à nettoyer votre piscine, pour ne pas que les impuretés ne se fixent durant l’hiver.
  • Afin de vous assurer que votre eau reste propre, réalisez un traitement choc puis rajoutez un produit d’hivernage qui devrait empêcher toute prolifération d’algues.
  • Purgez votre filtre, et toutes vos canalisations pour ne pas que le gel puisse les fissurer, et pensez à bouchez vos buses de refoulement.
  • Enfin, pour une meilleure sécurité, mettez des flotteurs dans l’eau, qui vous éviter que votre eau ne gel. Puis, si vous le désirez, vous pouvez rajouter une bâche d’hivernage pour une totale sécurité.

En suivant toutes ces étapes, vous serez prêt à faire passer un hiver au chaud à votre piscine hors sol.

Un suivi tout au long de l’hiver

Pensez à régulièrement vérifier votre piscine hors sol, surtout si vous avez fait le choix de la bâcher. En effet, avec les eaux de pluie, celles-ci pourraient s’accumuler sur votre bâche et cela risquerait de la déchirer. Enlevez donc fréquemment l’eau qui stagne, et vérifiez qu’il n’y ait pas de fuites. Si vous respectez toutes ces étapes, votre hivernage vous permettra de retrouver une piscine en parfait état, ce qui améliorera sa durée de vie.
Conseil : Référez-vous au mode d’emploi fourni avec votre piscine hors sol, il se peut qu’une piscine possède des caractéristiques spécifiques.