La piscine : lieu de convivialité mais aussi de dangers




petite fille assise sur la margelle et penchée au dessus de la piscine

La piscine est un lieu convivial, de jeux et de détente en famille ou entre amis. Cependant il existe des dangers et des risques à se baigner dans une piscine privée ou publique. Quels sont-ils ? Comment s’en protéger ? Votrepiscine.fr vous informe.

Obtenez des devis gratuits et sans engament

Cette page est consacrée aux différents types de dangers qui existent autour de la piscine et nous vous donnons des conseils pour les prévenir mais également pour savoir quoi faire dans ces cas là.

De l’irritation à l’asthme

La chloramine

Pour assurer une certaine propreté de l’eau et sa désinfection, la plupart des piscines, notamment municipales, sont chlorées. Cependant, le chlore réagit avec les matières organiques qu’apportent les baigneurs, telles que les peaux mortes, la salive, la sueur, les cosmétiques ou encore l’urine. Cette réaction donne naissance à de nouveaux produits volatiles qui sont légèrement nocifs pour nous. Lorsque nous respirons, nous inhalons ces produits nouvellement formés et cela peut provoquer des irritations des yeux, de la gorge ou encore du nez. Pour ceux qui pratiquent très régulièrement la natation, ou qui fréquentent les piscines régulièrement, il se peut qu’à long terme les effets soient intensifiés : on peut même comparer les effets de la pollution, du tabac ou autres facteurs provoquant des maladies telles que l’asthme. Depuis 2003, cette toxicité est reconnue dans le développement de l’asthme chez les professionnels travaillant dans le milieu de la piscine.

Que faire ?

Il y a quelques règles essentielles, dont bien se laver avant et après la baignade et inciter les enfants à aller aux toilettes avant de se baigner.
Enfin, certains établissements ont obtenu des résultats en améliorant la ventilation ou en ajoutant un stabilisant à leurs produits de désinfection.

Les verrues plantaires, les champignons et mycoses

verrues plantaires

verrues plantaires

Comment les attrape t-on ?

Lorsque vous allez à la piscine, le sol et l’air sont assez humides pour que certains virus prolifèrent et soient très contagieux. C’est le cas pour les verrues. Il suffit d’avoir des microcoupures dans le pied pour que le virus s’infiltre et vous « contamine ». Cela ne reste pas très grave mais peut être très gênant, voire faire mal suivant où la verrue est positionnée. Les mycoses peuvent s’attraper sur différents endroits du corps, c’est pourquoi il est important de bien se doucher avant et après la baignade.

Que faire si l’on a une verrue ?

Si vous en avez une et que vous souhaitez aller vous baigner, il faudra éviter de marcher pieds nus à la piscine, pour cela vous avez des chaussons conçus spécialement. Non seulement vous risquez de contaminer d’autres personnes si vous allez à la piscine, mais aussi vous allongez la durée de traitement de votre verrue parce qu’il est simple d’attraper des virus similaires une fois la plaie formée.

La noyade

L’accident le plus répandu de tous !

Chaque année, une centaine d’enfants meurent en France par noyade, et de nombreux autres conservent des séquelles après un accident de baignade, allant du traumatisme psychologique à des troubles graves du système neurologique dû au manque d’oxygène dans le cerveau. Cela peut arriver dans une grande piscine mais aussi dans un petit bassin de 30cm. Les scintillements de l’eau attirent les plus jeunes enfants, et sans surveillance, il peut se passer un drame en une fraction de seconde. Le problème étant que l’enfant n’a pas le réflexe de relever la tête une fois dans l’eau, il va essayer de crier et de ce fait avaler de l’eau qui va circuler dans les poumons et risque de mourir d’asphyxie en quelques minutes.

Que faire pour éviter un maximum la noyade ?

Pour éviter ces accidents, qui auraient pu être prévenus 9 fois sur 10, il est primordial de ne jamais laisser un enfant seul lorsqu’une piscine ou tout point d’eau se trouve à proximité. Il se peut que vous n’ayez pas de piscine mais que votre voisin oui et qu’elle soit accessible depuis votre jardin. Le mieux est de désigner une personne à tour de rôle pour surveiller le ou les enfant(s) car il suffit d’une toute petite erreur d’inattention pour qu’un drame se produise. N’oubliez pas que même dans quelques centimètres d’eau, un enfant peut s’y noyer. Ensuite, dès leur plus jeune âge, il faut éduquer les enfants sur les dangers que représente la piscine et leur expliquer qu’il y a un temps pour se baigner, en présence des parents en portant probablement avec des brassards et qu’il est interdit d’y aller seul. Leur apprendre à nager le plus tôt possible est un moyen de s’assurer qu’en cas de chute, l’enfant saura s’en sortir.

Pour éviter les chutes, il existe des matières anti-dérapantes pour le bord de votre piscine. En dehors des moments de baignade, refermez bien votre barrière de sécurité, ou votre volet et pensez à enlever l’échelle si vous possédez une piscine hors sol. (Pour une piscine enterrée, il est obligatoire depuis 2003 de posséder un système de sécurité pour votre piscine, qui soit aux normes.) Pour éviter toute tentation de l’enfant, pensez également à enlever les jouets dans la piscine, qu’il voudrait attraper, et munissez-vous d’une perche ou d’une bouée, en cas de problèmes.

Que faire en cas d’accident ?

La première chose est c’est surement la plus difficile à faire, c’est de garder son calme.

  • Sortez le noyé le plus rapidement possible
  • S’il est conscient et qu’il respire : faites-le tousser, séchez-le et appelez un médecin.
  • S’il est inconscient, pâle et qu’il respire mal (si vous avez un doute, considérez qu’il ne respire plus) : mettez le sur le ventre et appuyer quatre fois sur le thorax et les reins pour que l’eau sorte des poumons. Ensuite, retournez-le pour faire un bouche à bouche en attendant les secours.
  • Si le cœur ne bat plus : pratiquez également le massage cardiaque jusqu’à l’arrivée des secours.

Comment faire un massage cardiaque ?

images expliquant le massage cardiaque

Comment faire un massage cardiaque

Le massage cardiaque va peut-être permettre de sauver le noyé mais aussi limiter les séquelles en permettant au sang de circuler et irriguer le cerveau.

Premièrement, inclinez la tête de l’enfant en arrière pour laisser passer l’air (il est alors allongé sur le dos). Il faut souffler 5 fois puis masser 30 fois avec le talon de la main. Pour repérer le cœur, on imagine une croix sur l’enfant en partant de l’épaule et en arrivant sur les côtes opposées, l’endroit où cette croix se croise, c’est là où il faut masser.

Attention : s’il s’agit d’un bébé, deux doigts suffiront au milieu de la poitrine pour le massage cardiaque. Il faudra alors souffler deux fois et masser 30 fois et répéter jusqu’à l’arriver des secours.
www.sauvequiveut.asso.fr : un site créé par des parents dont les enfants se sont noyés en piscine pour développer l’information sur les risques liés aux piscines et exiger l’obligation de pose de barrières de protection.

L’hydrocution

un enfant saute dans la piscine

L’hydrocution se fait instantanément au contact de l’eau froide.

Un danger non négligeable !

Bien souvent, on pense que ça ne peut pas nous arriver, mais les accidents d’hydrocution ne sont pas si rares, surtout lorsqu’il fait très chaud. Ce qui la provoque c’est la différence trop grande de température entre le corps et l’eau, et surtout le fait de plonger le corps dans cette eau fraiche d’un coup. Cela provoque un arrêt cardio-respiratoire et une perte de connaissance.

Peut-on faire quelque chose en cas d’hydrocution ?

Il n’y a rien à faire dans ces cas là, c’est un accident foudroyant mais qu’on peut prévenir cependant en évitant de se jeter dans l’eau sans s’être mouillé légèrement avant (la nuque, le ventre, les bras..).

Pour aller plus loin

  • Découvrez tous les systèmes de sécurité pour votre piscine
  • En savoir plus sur les piscines
  • Comment traiter efficacement votre piscine?
  • Demandez vos 3 devis gratuits et sans engagement pour votre projet de construction de piscine